Thème: Migrations clandestines Afrique-Europe: enjeux et perspectives pour le continent africain.

Conférence  ce vendredi 30 novembre 2018 à l’IRIC sur le thème: Migrantions clandestines Afrique-Europe: enjeux et perspectives pour le continent africain.
Résumé:
Les statistiques démontrent que l’émigration irrégulière d’origine africaine vers l’Union Européenne est en constante augmentation malgré des conditions particulièrement difficiles de voyage. En 2016, selon le Ministère de l’Intérieur d’Italie, on a enregistré 107 812 migrants d’origine africaine débarqués sur les cotes de ce pays après avoir traversé la Méditerranée. Ce nombre représente les 59% du total des arrivées en Italie par la mer. Au niveau du Niger, entre février et décembre 2016, 333 891 migrants ont été enregistrés aux points de recensement des flux de Séguédine et Arlit en direction de l’Algérie et de la Libye et 111 230 dans l’autre sens. La traversée par le mer Méditerranée est l’une des plus mortelle avec selon l’OIM 1 décès enregistré sur 35 arrivées. Ce 24 novembre 2018, on a retrouvé au bord de cette mer 25 corps des ressortissants africains.
Pendant que sur le continent européen, les pays, la Commission de l’UE se sont mobilisés, le continent africain dont sont originaire ces nombreux migrants, a semblé aphone. Le continent africain n’aurait-il rien à proposer face à ce phénomène de la migration irrégulière? Nous voulons par cette conférence interroger les politiques migratoires au sein du continent au niveau de l’Union africaine, des Organisations sous régionales, des pays. Une politique migratoire existe-t-elle? Si elle existe fonctionne-t-elle? est-elle efficace?
Pour y répondre sous la modération de l’Iric , le Dr Manga Edimo  analysera la politique migratoire de l’Union Africaine en mettant l’accent sur la migration irrégulière. Le Président de Smic Yves Tsala abordera la question à partir de l’Instance sous régionale Afrique Centrale qu’est la CEEAC. Le diplomate en service au Minrex à la Direction des camerounais de l’Etranger, des étrangers au Cameroun,et des réfugiés, Frank’Ulrich Haldjeng Nkomba présentera la politique migratoire du Cameroun en se focalisant sur les retours de migrants. Enfin le Dr Henri Mboha Nyamsi, évoquera un cas pratique à classer dans les bonnes pratiques en matière de lutte contre la migration irrégulière, la campagne de prévention à la migration irrégulière en cours menée par l’organisation SMIC, partenaire d’implémentation de l’initiative UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants.