Deuxième édition du Forum sur la migration au Cameroun (FOMICA), c’était du 19 au 20 novembre au Palais polyvalent des sports de Yaoundé. Nous vous proposons un retour en images…

                                                             Entrée village du FOMICA.
                                                                   Cérémonie d’ouverture…
Mot de bienvenu de M. Sébastien Bergeon, Chargé d’Affaire a.i. de l’Union européenne au Cameroun.
                                                                            Photo de famille.
                                                                         Coupure du ruban.
                          Visite du stand de l’Union européenne, partenaire de l’évènement.
                                                                         Panels de discussions
                                         Intervention du Dr. Yves Tsala, Président de SMIC.
                                               Intermède musical par l’artiste de slam Lydol.
             Remise de prix à la gagnante du concours de Slam sur la thématique migration…
                                        Prestation musicale de l’artiste de slam My Name.

L’appréhension d’un migrant par rapport au retour dans son pays…

Ibrahima & André, Apprehension of returning home

" It's a shame and I'm still afraid of going home empty-handed " Ibrahima and André, two Guinean migrants share with us their apprehension about the difficulties related to return. OIM – Guinée–«C'est une honte et j'ai toujours peur de rentrer chez moi les mains vides» Ibrahima et André, deux migrants guinéens nous font part de leur appréhension face aux difficultés liées au retour.OIM – Guinée

Posted by IOM – UN Migration in West and Central Africa on Thursday, September 24, 2020

 

Algérie : plus de 100 migrants retournent « volontairement » dans leur pays d’origine

Plus de 100 migrants originaires de Côte d'Ivoire, de Guinée et du Libéria sont rentrés dans leur pays avec l'aide de l'OIM. Crédit : OIM

Cent quatorze migrants originaires de Côte d’Ivoire, de Guinée et du Liberia ont pu profité du programme d’aide au « retour volontaire » de l’Organisation internationale des migrations malgré la crise sanitaire. Installés « illégalement » en Algérie, ils avaient sollicité l’agence onusienne pour rentrer dans leur pays alors que « leur situation socio-économique était devenue difficile en raison de la pandémie de Covid-19 ».

Les retours « volontaires » de l’Organisation internationale des migrations (OIM) reprennent en Algérie malgré la pandémie de coronavirus. Après un premier vol concernant 84 migrants maliens mi-juillet, une deuxième opération du même type a eu lieu lundi 31 août.

Cent quatorze personnes sont « volontairement rentrées dans leur pays d’origine en toute sécurité grâce à un vol organisé par l’OIM (avec) le soutien et l’approbation du gouvernement d’Algérie », a indiqué l’agence onusienne dans un communiqué. Ce groupe de migrants, composés de 102 hommes, six femmes et six enfants, sont originaires de Côte d’Ivoire, de Guinée et du Liberia.

Installés en Algérie de manière « irrégulière », ils avaient sollicité l’Organisation ou leurs ambassades respectives pour rentrer dans leur pays alors que « leur situation socio-économique était devenue difficile en raison de la pandémie de Covid-19 », précise le communiqué. Afin de faciliter leur voyage alors que les frontières algériennes sont fermées depuis le 18 mars à cause de la crise sanitaire, les restrictions de déplacements ont été « exceptionnellement levées »…